<%letter%>
-------------------------------
Mon aventure à Ivujivik, Québec, où j'enseigne à 17 Inuit de 12 à 16 ans. Vous pouvez consulter les archives qui contiennent tous mes textes depuis le début en 2009.
-------------------------------
:
Accueil
Archives

Du changement

Publié à 20:36, le mercredi 11 septembre 2013, Ivujivik
Mots clefs :

Il ne m'aura pas fallu bien du temps pour me réhabituer à ma vie solitaire dans mon appartement. En fait, je reçois souvent de la visite ou je suis en visite ailleurs! Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec Ryan et Sarah mais nous mangeons souvent ensemble, peu importe le moment de la journée. Hier soir, ils sont même venus faire des biscuits! Il ne manque qu'une porte entre nos appartements, histoire déjà vue il y a 3 ans lorsque Michèle vivait à côté. C'est tellement important d'avoir de bonnes relations avec ses collègues pour se changer les idées. La semaine passée, Vincent est venu me chercher pour aller s'entraîner à l'école. Samedi, nous avons fait un feu chez les policiers. Hier, Caro et Marie sont venues écouter Unité 9 avec moi. Certes je m'ennuie de dire « bon matin » en me levant ou « bonne nuit » en me couchant mais c'est aussi agréable de faire des activités avec d'autres personnes! L'an passé, Ryan était toujours partant alors je demandais rarement aux autres ou bien j'avais déjà des activités de prévues lorsqu'on me le demandait. Vive le changement!

 

 

Photo floue de Marie, Andréa, Vincent et Sam.
 

Vous êtes toujours aussi nombreux à me lire chaque semaine et je vous en remercie! J'ai toujours de la misère à réaliser que de purs inconnus me lisent religieusement mais j'en suis très reconnaissant. La semaine passée, j'ai reçu un courriel d'un homme qui connait le père de la personne décédée lors de l'accident d'hélicoptère en 1985. Ce lieu a toujours été un point de repère dans la toundra, un but à atteindre lorsqu'on marche, mais ce site vient de prendre une toute autre signification. Le père de J-F Dallaire a fait ériger la croix pour son fils et après tant d'années, il peut voir que cette croix est toujours érigée en l'honneur de son fils. Nous nous sommes rendus encore une fois mais cette fois-ci, j'avais une pensée pour la famille de la victime.

 

 

Les températures sont très froides cette année comparées avec les années antérieures. J'aime ça un peu plus chaud! On se croirait en octobre! Notre marche fût très agréable tout de même. Ryan et Sarah ont sorti Bowser et Cobalt et Sam (un des policiers) a sorti sa petite Nanuk. Nick (le travailleur social) nous a aussi suivi et nous avons passé un très bel après-midi qui s'est terminé sous la neige.

 

 

 

Nanuk et son maître Sam.

 

Bowser et son maître Ryan.

 

 

Et nous n'avons pas pilé dans l'eau!

 

Cobalt avec Ryan et sa maîtresse (à Cobalt!) juste derrière.

 

Le lendemain de notre marche... Mais elle a fondue après 2 jours!

 

Nick a organisé son fameux tournoi de hockey cosum. Nick, Vincent et moi avons joué avec les jeunes mais c'est une équipe composée de jeunes seulement qui a remporté le tournoi. Je n'ai malheureusement pas de photos de tournoi mais des quelques pratiques qui ont eu lieu les journées d'avant.

 

 

 

 

Parlons d'école maintenant! Que j'aimerais que les jeunes puissent tous saisir l'opportunité d'avoir de bons enseignants dévouées pour eux. J'ai toujours espoir de les voir à l'heure, de les voir travailler fort et d'être reconnaissant. Je voudrais qu'ils soient tous comme ça! Même au sud c'est impossible, alors imaginez ici avec cette réalité si différente. J'ai tendance à l'oublier, cette réalité, ce qui rend les choses un peu plus difficiles certaines fois. Il faut toujours garder en tête toutes les choses qui peuvent se passer en dehors de l'école. Ça ne les excuse en rien mais ça explique beaucoup de situations. Les élèves s'habituent à nous après toutes ces années et ça aide grandement pour la gestion de classe mais des problèmes il y en aura tout le temps. Des élèves qui quittent dans le milieu d'un cours parce qu'ils ne veulent pas travailler, parce que c'est trop difficile ou parce qu'ils ne comprennent pas, il y en aura toujours. Le cœur d'un prof en prendra toujours un coup! Il faut miser sur cet élève qui est là, qui a pris la peine de se lever ce matin-là (ou cet après-midi-là!) pour venir apprendre... ou pour toutes autres raisons. Haaaa, ce blogue m'apportera toujours de bonnes choses! Le nord, c'est aussi savoir prendre du recul, peu importe comment on le fait! Moi, c'est avec vous que j'aime le faire et c'est la raison pour laquelle vous ne manquerez pas mon billet de la semaine prochaine!

 

Louis


Lien permanent

De bien belles activités

Publié à 22:17, le mercredi 4 septembre 2013, Ivujivik
Mots clefs :

Déjà septembre! Le froid s'en vient et il semble avoir très hâte de s'installer puisque nous avons droit à de la neige assez souvent. Aujourd'hui, elle est restée au sol pour quelques heures. L'espoir de sortir ma motoneige en septembre est venu me hanter mais il faut rester réaliste ; je suis au Nunavik, pas au Pôle Nord! Quoi que ces temps-ci avec les températures en bas des normales et avec le vent, on se les gèle! Il ne faut surtout pas s'arrêter au froid, sinon, on ne fera plus rien. L'habillement est cependant primordial. J'avais justement acheté des vêtements chaud en Irlande, je suis bien heureux de les usées ici!

 

 

 

Zéro degré, trop froid pour faire du kayak de mer? Pas du tout! Avec l projet fait par notre ancienne directrice Anne il y a deux ans, nous avons maintenant tout l'équipement pour partir en kayak bien au sec. En collaboration avec le Nunavik Adventure Challenge et certains organismes, tout l'équipement a été commandé et rangé dans deux gros containers à côté de l'école. Ça aura pris près de 3 ans pour rendre la chose possible mais c'est maintenant possible de faire des sorties avec les élèves. Vincent a organisé une journée avec inscription. Plus de 20 jeunes s'étaient inscris et nous avons dû refuser du monde. Nous leur avons dit de se présenter tout de même au cas où quelqu'un serait absent. Nous avions pensé que quelques élèves seraient absent... mais pas la majorité d'entre eux! Le matin à 9h30, personne ne s'est présenté. Vincent et moi, debout depuis 7h le matin avons décidé de partir ensemble. Nous avons enfilé les « dry Suits » et sommes parti. Nous avons rencontré un élève mais malheureusement, il était trop tard pour retourner à l'école et préparer un autre kayak.  Nous lui avons dit de revenir dans l'après-midi. Il y avait un peu de vent alors ce fût une sortie très intéressante! Nous étions même contents que les élèves ne soient pas venus car nous avons pu nous familiariser avec le kayak et la baie. Dans l'après-midi, nous n'avons eu qu'une seule élève. Nick, le travailleur social, Alasie, la stagiaire de Ryan, et Mary, une finissante de l'an passé se sont aussi présenté et nous leurs avons offert la chance de partir avec nous! Les vents s'étaient calmés et nous avons été tout au bout de la baie où nous avons rencontré une famille qui cueillait des bleuets... ou qui essayait désespérément d'en trouver. Un petit phoque curieux nous a aussi suivis jusque-là! Plus loin, nous avons aussi vu 2 caribous broutant dans la toundra. Un aigle nous a aussi salués et nous avons vu quelques oies qui retournaient vers le sud. Ce fût un après-midi de rêve et tout le monde en a profité! Nous avons même fait une petite baignade avec nos « dry Suits », bien au sec!

 

 

La neige était au rendez-vous samedi matin...!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 

 

Le fait de ne plus être en appartement avec Ryan me fait voir d'autres personnes! Il n'y a pas que du négatif à vivre seul! Dimanche, je suis allé marcher avec Caro et sa sœur nouvellement à Ivujivik, Marie-Christine. Le lac Iqalugalialuk (celui de l'autre côté de la montagne) fût notre destination. Il y avait de bonnes rafales à 70 km/h et le lac était bien agité. J'ai pris une photo avec un effet dramatique disponible sur ma caméra et ça donne tout un effet! À notre retour, nous avons profité de mon petit four à paninis et nous avons passé l'après-midi à jouer aux Aventuriers du rail, un jeu que ma mère n'a pas arrêté de me vanter cet été! C'était très plaisant!

 

 

 

 

À l'école, le début d'année n'est pas sans embûches. Le fait de connaître les jeunes rend probablement la chose plus difficile. Je vois certains de mes anciens élèves qui peinent à se présenter et j'en fais une obsession. Depuis 4 ans, ils ne sont pas les premiers, ni les derniers, mais je me mets beaucoup de pression pour qu'ils ne lâchent pas. Malheureusement, ce sera inévitable pour certains. Pour les autres, nous avons beaucoup de plaisir dans la classe! Il y a des journées plus productives que d'autres et on peut trouver de tout dans la même période! J'ai eu un après-midi mouvementé entre un élève qui a tenté de quitter deux fois, un autre qui s'est caché et fait embarrer dans le bloc d'aération du local de science et un autre qui s'est emparé de ma caméra! L'important est qu'on a eu du plaisir tout en parlait de biologie, rien n'est perdu!

 

 

 

Je dois dire que je suis surpris d'une élève cette année qui semble réaliser tout l'effort que je mets pour leur donner les meilleurs outils pour réussir dans la vie. Elle m'a pris dans ses bras deux fois depuis le début de l'année et cette semaine, elle m'a complimenté sur mon t-shirt tout en le plaçant pour que j'aie l'air plus cool! Ce sont ces petits moments privilégiés qui payent bien plus que tout le reste. Sur ces belles paroles, je vous quitte! Rendez-vous la semaine prochaine!

 

Louis


Lien permanent

Le blues du début d'année

Publié à 11:46, le mercredi 28 août 2013, Ivujivik
Mots clefs :

Je n'ai pas à me plaindre. Mais je vais le faire pareil! Sans farce, je m'aperçois qu'à chacun de mes retours, j'ai un petit blues. Je fais mon deuil du sud, de mes amis, de la chaleur. Cette année, mon appartement semble si vide maintenant que Ryan et Bowser vivent à côté! Revenir seul de l'école, manger seul, n'avoir personne à qui dire bonne nuit, je ne suis plus habitué! Je vais me réapproprier le tout assez rapidement, je ne suis pas inquiet.

 

 

 

 

J'aime tellement ma nouvelle classe! Beaucoup plus grande que l'autre, de l'espace de rangement, je suis aux anges! Je suis prêt pour enseigner. Malheureusement, nous avons toujours des imprévus et déjà après la moitié de la semaine, je n'ai pas fait la moitié de ce que je voulais faire. L'agrandissement de l'école va bon train. En ce moment, la porte par où les jeunes du primaire sortait est condamnée et une autre sortie est en train d'être construite. Cependant, nous avons eu une journée où ni l'une ou l'autre des portes était accessible. Les jeunes ont eu une levée des cours. Cet après-midi, il y avait des jeux pour les 35 ans d'Air Inuit. On donnait des casquettes et des tasses à l'effigie d'Air Inuit et un tirage a eu lieu. Le grand prix : Une paire de billet pour Montréal avec une paire de billet pour assister à un match des Canadiens. Malheureusement, les blancs ne pouvaient participer pour ce grand prix mais d'autres prix étaient disponibles pour tous. Marie-Christine (notre nouvelle orthopédagogue) a d'ailleurs gagné une house de lit à l'épreuve de l'eau...! Un tournoi de pêche s'est déroulé pour le reste de l'après-midi. Pas d'école pour les jeunes encore une fois! Sur 3 jours, ça ne fait pas beaucoup de chances pour enseigner, surtout si l'on compte les retards le matin! Cette année, j'enseigne la biologie au 2e cycle du secondaire. C'est une première et j'ai bien hâte d'entrer dans le vif du sujet.

 

 

 
 
 
 

 

 

Côté température, on a eu de belles journées ensoleillée mais elles sont plutôt fraîches. Tellement qu'on a eu de la neige en début de semaine! Oui oui, de la neige en août au Québec! En fait, en 2013, Ivujivik a vue de la neige tomber au moins une fois par mois... Rien pour rester au sol cependant, encore quelques semaines d'attente! Je veux profiter de mes fins de semaine pour me promener dans la toundra. Samedi passé, je suis allé marcher avec Bowser. J'ai trouvé Pamila et Phoebee et Milena et nous avons fait un bout ensemble. Bowser est tellement rendu gentil. Il m'a suivi partout tout en restant tout près de moi. Le nord, c'est vraiment sa place et il prend même la pose pour les photos!

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Les bleuets tardent cette année partout au Nunavik...
 
 
 
 
 
 
 
 


 

 

Cette semaine, nous avons dit au revoir à Nathan, un policier qui est arrivé ici au printemps dernier. Et ce soir, j'arrive de chez Paul qui part pour Inukjuak demain matin pour y travailler et rejoindre sa douce qui y travaille comme travailleuse sociale à l'éducation des adultes. Triste réalité de voir partir les gens qu'on aime. Au moins on a de très beaux souvenirs. C'est ce qui compte. Sur ce moment de tendresse, je vous dis à la semaine prochaine!

 

Louis


Lien permanent



<- Page précédente | Page suivante ->